mercredi 3 avril 2013

Traduction de l'interview avec le Dhampir Danila Koslovsky

Danila fait la une d'un magazine russe avec comme titre "Danila Kozlovsky: New Blood of Hollywood" (littéralement Danila Kozlovsky : Le nouveau sang d'Hollywood).

Danila nous offre une interview très intéressante avec des réponses très terre à terre et un un bon sens de l'humour qui fait que l'on ne peut que l'aimer davantage :)
La traduction originale a été faite par Oksana Grafutko du russe à l'anglais que vous pouvez retrouver ICI en intégralité.


Vous trouverez ci dessous la traduction française de la partie de l'interview concernant le film VA :



L’information de votre implication au casting du film Vampire Academy est d’ores et déjà postée un peu partout mais vous n’en avez pas encore parlé. Dites nous en un peu plus.


Je suis désolé mais je ne peux pas entrer dans les détails. Cela dit voici quelques faits. VA est une série de livres écrite par une auteure américaine Richelle Mead. Il y a 6 livres dans cette saga et le  film BloodSisters reprend l’histoire du 1er livre.




Aimez-vous les films sur les vampires ?


Oui, toutefois je ne peux pas dire que j’en ai vu beaucoup. J’ai bien évidemment vu Entretien avec un vampire, différentes versions de Dracula et The Fearless Vampire Killers (Le Bal des vampires de Roman Polanski). Ceux sont tous des films classiques de vampires et c’est un peu prétentieux de ma part de se mettre dans la même catégorie. Mais VA est une histoire extrêmement populaire et très appréciée dans l’ouest (de la Russie s’entends) - Des millions d’exemplaires des livres de VA, en différentes langues, ont été vendus. Il y a une grande communauté de fan dans le monde entier, Hollywood ne peut pas rater une telle opportunité. Le tournage démarre fin mai et le réalisateur est Mar Waters. J’ai été auditionné pour l’un des rôles.




Est-ce un rôle important?

Oui, un très bon rôle, j’ai même quelques répliques à donner...
En fait, j’ai eu le rôle principal.


Avez-vous été auditionné parce que le personnage est un russe?

C’est la première raison qui vous vient à l’esprit, n’est ce pas ? Oui, le personnage est russe. Son nom est Dimitri Belikov. Je sais que les producteurs ont, dans un premier temps, cherchés celui qui devait interpréter Dimitri parmi des acteurs américains et anglais. Mais finalement ils ont changés d’avis. Toutefois ils avaient besoin d’un acteur qui maitrise très bien l’anglais, c’était l’une des exigences principales. Selon le personnage principal féminin (Rose), l’anglais du type est aussi bon et fluide que celui de Rose mais c’est son accent russe qui le trahit.


Y aura-t-il beaucoup d’action dans le film?

Il y en aura beaucoup  mais VA ce n’est pas seulement de l'action, il traitera aussi des aspects psychologiques. C'est pourquoi cela semble un peu plus complexe que « Twilight », à mon humble avis. Les personnages, le mien inclus, ne sont en aucun cas étranger aux émotions humaines - ils aiment, souffrent, tombent dans la dépression.


Cela ne vous dérange pas que ce Dimitri pourrait être un idiot ? Que cela ne fasse pas parti de ce que vous recherchez pour l’évolution en tant qu’acteur et que vous preniez quelque chose indigne de vous ?

Je ne dirai pas que ce rôle est au-dessous de moi. Vous savez, dans l'ensemble je suis très prudent concernant les choix de rôles, pas seulement dans des films russes. Si on m'avait proposait un rôle d'un imbécile russe, je ne me précipiterais pas la tête la première pour ce rôle. On m'a offert un formidable rôle romantique. C'est le premier rôle pour un acteur russe dans un film américain depuis des années. On m'a donné une chance de devenir un acteur 'convertible'. Donc je ne peux pas dire que ceci est au-dessous de moi. Ca serait une erreur de se précipiter à Hollywood et laisserait des films russes derrière. Ce serait incorrect, stupide, imprudent - et cela prendrait du temps pour obtenir les mêmes propositions aux États-Unis si je rentre en Russie. Mais cela ne me dérange pas de vivre dans 2 pays et travailler  dans 2 industries cinématographiques. Ce n’est pas un secret que c’était un rêve pour moi. J’aime l’industrie cinématographique américaine et leur culture. J’ai même appris leur langue.


Pouvez-vous déjà nous dire quelle est la différence entre la production de film américaine et russe ?

Je ne suis pas un expert étant donné que je n’ai pas encore travaillé avec des américains. Tout ce que j’ai c’est des suppositions. L’une des différences basics, je pense, est que les américains croient en ce qu’ils font. En Russie ce n’est pas toujours le cas - Ils font en sorte de travailler mais en fait ils font des choses qui n’ont pas de rapport avec le film. Le côté américain a un peu d'éthique de travail et vous pouvez le sentir. C’est peut-être dû au fait qu’à Los Angeles 80 ou 90% des habitants sont concernés par l’industrie cinématographique, d’une manière ou d’une autre. Soit ils font parti de l’industrie du film ou ils veulent en faire parti – ils viennent à Los Angeles, prennent un boulot dans la restauration et parallèlement travaillent pour devenir des acteurs, scénaristes ou réalisateurs. La compétition à Los Angeles est dingue et votre réputation est très importante aussi tous vos espoirs de trouver un travail en dépend. En Russie vous pourriez renvoyer un assistant de production parce qu’il est inapte pour le poste mais demain vous verrez cette personne refaire les mêmes erreurs au tournage d'un autre film. Je me souviens d’un projet où nous avions un assistant qui a sérieusement foutu le désordre. Lorsqu’il a été viré, le réalisateur et moi avons soupiré de soulagement. Mais il s’avérait que la personne n'a pas été renvoyée, on lui a juste demandé de rester loin de notre vue.


Pensez-vous que pendant le tournage à Hollywood vous vous habituerez à leur façon efficace de faire des choses et que l’attitude molle à la  russe et l'imprévisibilité vous exaspère encore plus ? Que vous soyez Américanisé et que cela ne soit pas bon pour vous plus tard?

Non, je ne pense que cela arrivera - je suis déjà trop vieux. J’ai 27 ans, je suis en gros un ancien. Autant j'aime l’ouest et les Etats-Unis. Je serai toujours russe. Mais il n'y a rien qui m’empêche de commencer ma propre communauté russe où je serai le seul membre. Mon propre 51e état. Je ne veux pas quitter la Russie pour de bon mais je n'ai pas l'intention de rester en place ici pour toujours. Je veux être constamment en mouvement. J'ai toujours rêvé de vivre dans deux villes - je l'ai souhaité et ont m’a donné cette chance. Maintenant j'ai un nouveau cadeau, plus généreux - je peux vivre dans deux pays. Et je vais le faire.


Bientôt cela ne comptera pas de savoir où l'acteur vit : il sera numérisé, le fichier sera transmis via Internet et l'image informatisée jouera le rôle

Ouais et les critiques seront rédigées par des programmes informatiques. Vous savez à quoi l'audition pour VA a ressemblé ? Nous l'avons fait via Skype. Waters était à LA, j’étais à St. Petersbourg. Quelqu'un tournait tandis que Mark me donnait des tâches et des indicateurs et à faire des remarques sur les scènes. Ensuite via Internet il a obtenu les séquences, l'équipe l'a observé et a pris une décision. Tout ce temps j'étais à St.-Pétersbourg et j’ai pris le vol vers LA seulement quand tout a été décidé.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

J'aime beaucoup cette interview, ces interessant ce que dit Danila :)