vendredi 26 septembre 2014

Chronique : Tant que nous sommes vivants ; Anne - laure Bondoux


Titre : tant que nous sommes vivants
Auteur ; Anne Laure Bondoux
Editeur : Gallimard Jeunesse
Date de parution : 25 septembre

Résumé : "Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune et de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, et où nos richesses débordaient de nos maisons.
Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. Une époque nouvelle commença. Sans rêve, sans désir.
Nous ne vivions plus qu'à moitié, lorsque Bo entra, un matin d'hiver, dans la salle des machines."

Folle amoureuse de Bo, l'étranger, Hama est contrainte de fuir avec lui. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des térritoires inconnus. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve ? Parviendront-ils un jour à trouver leur place dans ce monde ?


Mon avis : Tout d'abord, je remercis les éditions Gallimard Jeunesse pour ce partenariat.
En recevant ce livre la couverture ainsi que le résumé m'ont tout de suite intrigués. Je trouve la couverture quoi que en noir et blanc magnifique ainsi que le titre très "puissant"

Bo & Hama travaillent tout les deux à l'Usine, Hama travaille la nuit & Bo le jour si bien qu'ils ne font que de se croiser. Cependant, cela ne les empêchent pas d'être follement amoureux & de profiter de chaque moment. Ils ne connaissent rien du passé de l'autre mais peut importe, pour eux c'est le présent qui compte.
 Un jour, l'Usine explose avec Hama dedans alors que Bo aurait du prendre sa place. Hama perd ses 2 mains.
Après cet accident, des rumeurs circulent comme quoi tout cela serait de la faute de Bo, l'étranger qui est arrivé du jour au lendemain. Après une violente intercation Bo & Hama sont contraint de fuire. Ils parcourent la forêt pendant des jours, mourrant de faim & de soif. De plus, Hama est enceinte & il lui arrive de s'évanouir et de faire des rêves bizarres. Ces moments rappellent à Bo ses parents qui l'ont quittés lors d'un "rêve lointain".
Dans cette forêt ils font la rencontre de petit personnes, aussi minuscule que des Minimoys, qui les aideront eux & leur enfant, Tsell.

Lors de cette lecture je suis passée par deux étapes. Au début j'ai trouvé que l'amour entre Hama & Bo était justement un peu trop poussé. Et pourtant je suis une grande "fan" d'histoire d'amour si on peut dire mais là tout était trop beau, ça me faisait un peu hausser les sourcils.
 Puis est venu le moment où Hama & Bo ont du s'enfuir avec un enfant à l'heure côté, à partir de là j'ai vraiment adoré l'histoire & je n'ai eu qu'une envie finir le livre pour découvrir la fin.

Il y a un autre point positif au livre (un point important !) : l'ecriture de l'auteur est très fluide & mélodieux.

Voici quelques citations du livre  :

"Laisse tout ça derrière toi, Tsell. Si tu emportes ton chagrin, il t'empêchera d'avancer"

"Il n'est jamais facile de savoir ce que l'on souhaite vraiment, surtout lorsqu'on a peur de trouver des réponses"

"Tu crois qu'il faut toujours perdre une part de soi pour que la vie continue ?"




dimanche 14 septembre 2014

Chronique : Nom de code : Verity ; Elizabeth Wein


Titre : nom de code : verity
Editeur : Castlemore
Prix : 16.90

Résumé : "Il me reste deux semaines à vivre. Ensuite, je sais que vous me tuerez. C'est le sort que vous réservez à tous les espions que vous coincez, non ? Alors autant coopérer, si ça peut m'éviter les interrogatoires brutaux du capitaine SS von Linden. Je vais vous livrer tout ce que je sais de l'effort de guerre britannique : les codes, les lieux, les modèles d'avion... Tout a commencé le jour où j'ai rencontré Maddie. Le pilote qui m'a conduite jusqu'en France, c'était elle. Nous avons tenté une invasion en tandem... Nous formions une équipe du tonnerre."

    Je resors de cette lecture avec un avis vraiment mitigé.  En effet, j'ai vraiment eu du mal à rentrer dans le livre ou plutôt dans la première partie. Cette  première partie est du point de vue d'un personnage "Verity" dont nous ne connaissons son vértitable nom que vers la fin. "Verity" est arrivée en France pendant la Seconde Guerre Mondiale avec sa meilleure amie Maddie, une pilote d'avion. Elles faisaient partis de la Resistance anglaise.  Cependant, leur avion s'est craché en France. Après le crach leurs chemins se séparent.

     Verity a été torturé & kidnappé par la Gestapo mais elle va reussir à stopper plus ou moins cela en echange d'informations sur son arrivée en France, de code contre la résistance. Ses récits sont surtout des anecdoctes sur sa rencontre avec Maggie, sur leur lien que des infomations utiles.C'est cela qui m'a géné dans le recit. J'ai trouvé cette partie assez longue, ennuyante, il manquait de l'action... même si je voyais l'utilité...
     A l'opposé j'ai trouvé la deuxième partie géniale & remplit d'action, si j'avais du mal avec le personnage de "Verity" j'ai beaucoup aimé Maggie, que nous avions appris à apprecier à travers les récits de "Verity".

Ainsi, la deuxième partie du livre est vraiment bien c'est dommage pour le reste du livre !

Si je n'ai pas trop apprécié ce livre, je vous laisse vous forger votre propre avis  ! 

(Merci aux éditions Castlemore pour le partenariat)